73ème mission chirurgicale: février 2016

Pendant les dix premiers jours de février, les neuf membres de la mission chirurgicale de Handicap Santé ont opéré près de 60 patients dont 35 enfants de moins de douze ans. Ces patients atteints de séquelles de polio, pieds bots uni ou bi-latéraux, complications de fractures mal réduites, fentes labiales ont bénéficié de soins qu’aucune équipe locale ne dispense, pour la simple et bonne raison qu’il n’y a pas de chirurgien orthopédiste ni de chirurgien plasticien à Moundou, 2ème ville de Tchad où vivent plus de 300 000 habitants. Les patients sont accueillis au centre des handicapés, Maison notre Dame de Paix pour suivre des soins de kinésithérapie, de réadaptation et de réinsertion qui peuvent durer plusieurs mois.

Xavier Sauvagnac, anesthésiste et coordinateur de la mission nous fait part de son témoignage.

Le déroulement de la mission s’est effectué dans le calme et avec beaucoup d’efficacité. Beaucoup d’amitié, de joie d’entrain, et d’échanges. Ce compte rendu essayera d’en aborder les points essentiels.

Sécurité

A notre arrivée au Tchad, nous avons été heureusement surpris de l’atmosphère régnant dans le nouvel aéroport de N’Djaména, avec des facilités dans les formalités de passage de douane indéniables en comparaison avec le passé. Nous avons logés à l’Hôtel Ibis bien sécurisé, compte tenu de la situation du pays où le risque lié au terrorisme reste omniprésent. Timothée a récupéré nos19 bagages de 22 kg très précisément et en a assuré le transport jusqu’à Moudou. Hassane s’est chargé de notre transfert à l’hôtel en taxi. Le lendemain, il nous a conduit à l’aéroport pour prendre, l’avion du Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies.

L’équipe chirurgicale

La mission est composée par 3 chirurgiens (en orthopédie, Christophe Glorion et Alexandra Brassac, Patrick Knipper en plastique), 2 anesthésistes (Nicoletta Fioretti et Xavier Sauvagnac), 2 infirmières de bloc opératoire panseuses (Rachel Grollemund et Florence Loheac), 1 infirmier anesthésiste (Clément Almeiras), et 1 Infirmier de soins (Julien Baisez). Au total, en dehors des Dr. Knipper et Sauvagnac, il s’agit d’une véritable « Hôpital Necker team ». L’ambiance est bonne.

Bertrand Charrier, président de Handicap Santé nous a accompagnés jusqu’au mercredi et a prolongé sa mission à N’Djaména pour rencontrer les autorités sanitaires tchadiennes et des partenaires et bailleurs potentiels. Lire le compte rendu de la mission .pdf

Les commentaires sont désactivés.