74ème mission chirurgicale : Mai 2016

INTRODUCTION

Du 15 mai au 27mai 2016, 8 bénévoles d’Handicap Santé sont partis en mission chirurgicale orthopédique à Moundou au Tchad. Au cours de cette 74ème mission, 80 personnes environ ont été consultés, 59 interventions ont été enregistrées, 58 patients ont été opérés dont 32 enfants entre 3 et 18 ans.

LES EQUIPES 

L’EQUIPE DE HANDICAP SANTE

Dorio Djimamnodji : chirurgien orthopédiste

Léonard Mbaididje : chirurgien orthopédiste

Michel Cayrol : anesthésiste

Angélique Ohresser : infirmière de centre et de bloc opératoire

Gérard Mercier : infirmier de bloc opératoire

Catherine Touchard : infirmière de bloc opératoire, coordinatrice de la mission

Gwen Plat : infirmier anesthésiste

Sama Traoré : infirmière anesthésiste

Equipe composée de cinq nouveaux bénévoles. 

 

 

L’EQUIPE DE MAISON NOTRE DAME DE PAIX

Désiré : infirmier de nuit (18 h à 9h) du centre

Jeanne : infirmière de jour

Sœur Pauline : infirmière de jour

Sœur Maryvonne : infirmière et garde malade à l’hôpital

Mado, Simon, Merci et Fulbert : les kinés et assistants kinés

Maurice : aide kiné qui aide à la toilette de chaque patient

Bernard : aide aux déménagements successifs et brancardier

Timothée : chauffeur 

Moise et Sœur Joséphine : les cuisiniers 

Laurent et son équipe : prothésistes et petits dépannages en tout genre

Père Michel : porteur de bonne humeur

Frère Antoine : directeur du centre

Frère Francis : régisseur

Frère Olivier : comptable

L’EQUIPE DE L’HOPITAL REGIONAL DE MOUNDOU

Monsieur Djaouyan Fadandi : directeur de l’hôpital de Moundou

Padja : infirmier de bloc

Mahammat : infirmier de bloc

Espoir aidé de Dillah : agents de stérilisation

Michel : agent d’entretien

Laoudane et Joseph : agents de buanderie

DEROULEMENT DE LA MISSION

Le départ 

Départ de Roissy le 15 mai 2016, une équipe de huit personnes se retrouve et les bénévoles, qui ne se connaissent pas, peuvent enfin mettre des visages sur les noms !  20 sacs accompagnent l’équipe de bénévoles Handicap Santé. Espérons que les 23kg d’Air France ne seront pas dépassés ! Malgré les précautions prises pendant la préparation des sacs de matériels et de médicaments, les bénévoles d’Handicap Santé découvrent au comptoir Air France que les sacs sont hors normes et sont passibles de 300 euros de taxe. Heureusement, l’équipe passe sans encombre. Il faudra changer les sacs pour qu’ils soient aux normes à la prochaine mission. 

La consultation

Une liste préétablie en amont de 55 patients par les kinés a permis de rentrer les données administratives et médicales de ceux-ci sur le logiciel FileMaker par Béatrice Chappuis, ce qui a allégé la constitution des dossiers.

Une quarantaine de patients ont été vus, des patients de la liste et des opérés de la mission de février. Mado, secondée de Merci, présentaient les patients. Dorio et Léonard consultaient en chirurgie, tandis que Michel et Angélique constituait les dossiers papiers et informatiques.

Les patients sont à jeûn à partir de 8 heures et partent dans la matinée pour l’hôpital dans l’attente d’être lavés dans un premier temps puis d’être opérés.

Organisation de la réserve 


Pendant ce temps, les deux IADE découvrent la réserve, les malles starter et et commencent à préparer le matériel pour le bloc, tout en vidant les sacs d’anesthésie venant de France.

Les IBODE préparent les boites pour la stérilisation et le matériel nécessaire pour le bon fonctionnement du bloc.

Le matériel préparé est emmené à l’hôpital.

Installation du bloc opératoire


Le lendemain, visite de l’hôpital de Moundou, prise de connaissance de l’équipe tchadienne de l’hôpital de Moundou, présentation au directeur de l’hôpital, installation, ménage et nettoyage du bloc.

Préparation du programme opératoire

Le programme opératoire est établi en équipe dans la salle de repos. Tout est notifié sur informatique et imprimé.

Le lundi 23, le mardi 24 et le mercredi 25 mai étaient des jours prévus pour les urgences.

Le programme journalier est donné le matin à l’équipe de kinés pour le lendemain. L’heure des jeûnes est déterminée pour chaque patient. 

Les patients opérés partent la veille à l’hôpital pour respecter d’une part le jeûne et d’autre part pour être lavés une fois le soir et une autre fois le matin.

Les interventions


Sur une consultation de 80 personnes environ, 59 interventions ont été enregistrées, 58 patients ont été opérés.

32 enfants entre 3 et 18 ans

Dont :

  • 5 enfants entre 3 et 5 ans
  • 14 enfants entre 6 et 12 ans
  • 13 enfants entre 12 et 18 ans

Les journées opératoires

L’arrivée au bloc se faisait vers 8 h 10, laissant le temps à l’électricité de se connecter…toute l’équipe partait en même temps.

JOURNEES EXCPTIONNELLES ET EVENEMENTS PARTICULIERS 

Le dimanche 22 mai

La journée commence dès le matin par un petit lâché de ballons …

Puis visite à Doba chez sœur Mabel pour découvrir le centre de rééducation et de réinsertion des jeunes handicapés. Son dévouement, son sens de la logistique et son appropriation de chaque élément pour une éducation ludique et efficace, fait de ce personnage une référence dans tous les domaines. Toute l’équipe de HS et MNDP était invitée. Ainsi, Mado, Merci, Bernard, Timothée furent du voyage.

Après un repas commun, des chants, des danses, l’heure du match de football est arrivée. Les bénévoles d’HS et l’équipe de la MNDP ont été dominés par le centre de Doba du début à la fin (5-0).


 Cette après-midi à Doba, a prouvé le but de la mission : continuer d’avancer pour permettre à ces jeunes d’avoir une vie normale. Ces moments ont été une vraie récompense.

La visite de la famille de Dorio, leur accueil, leur gentillesse ont clôturé une journée excellente riche en échanges et en émotions.

Le mardi 24 mai au soir

Une visite chez Marin qui tient l’atelier de couture du centre d’insertion de jeunes handicapés nous a permis d’apprécier les travaux de qualité réalisés par ces jeunes.

Le docteur Mémadji et sa femme Yvette ont invités l’équipe à diner. Ils ont passé un excellent moment.

Le mercredi 25 mai

Un repas d’adieu a été cuisiné par Moise et Sœur Joséphine. Une petite partie de l’équipe de la MNDP était présente. La soirée s’est terminée par des moments musicaux. Gwen était à la clarinette et Frère Paul à la guitare et à la flute.

Le jeudi 26 mai

Petit déjeuner avec Sœur Mabel qui a emmené avec elle onze patients pour une consultation au centre.

Retour vers N’Djaména pour 11 heure par l’avion du PAM.

Notre journée s’est organisée autour de la visite de l’hôpital de la Renaissance conduite par un gastro-entérologue Tchadien et sous-directeur. Hôpital moderne, avec beaucoup de moyens mais qui manque de patients.

Un goûter nous a été proposé par Elise, sœur de Dorio. 

CONCLUSION

Très bonne mission qui n’a pas de posé de problèmes particuliers sur le plan technique et humain. Les 460 kg de bagages ont été engloutis, le manque s’est même fait sentir en fin de parcours. Toutes les patientes et tous les patients nécessitant des soins ont été pris en charge. L’ambiance était très bonne, simple et conviviale.

Très vite, l’équipe a été soudée allant toujours à l’essentiel.

L’équipe du centre était à l’écoute et présente. Ils ont pu créer avec Mado, un petit espace de motricité pour les enfants avec des jouets qui vont rester au centre. C’est un début, l’équipe a donné quelques idées pour réaménager les salles de kinésithérapie en attendant les futurs travaux.

Pour la première fois Catherine Touchard est partie en mission en tant que coordinatrice. Nous remercions Catherine, Dorio, Léonard, Michel, Angélique, Sama, Gwen et Gérard pour leur esprit d’équipe, permettant le partage des connaissances. Chacun a donné le meilleur de lui-même pour que la mission se passe au mieux et les patients l’ont bien rendu à l’équipe.

Une grande pensée pour Daniel, cet homme remarquable, parti trop tôt.

Et quelques photos pour prouver que le travail fourni n’est pas vain.

Antoinette

 

 

 

 

73ème mission chirurgicale: février 2016

Pendant les dix premiers jours de février, les neuf membres de la mission chirurgicale de Handicap Santé ont opéré près de 60 patients dont 35 enfants de moins de douze ans. Ces patients atteints de séquelles de polio, pieds bots uni ou bi-latéraux, complications de fractures mal réduites, fentes labiales ont bénéficié de soins qu’aucune équipe locale ne dispense, pour la simple et bonne raison qu’il n’y a pas de chirurgien orthopédiste ni de chirurgien plasticien à Moundou, 2ème ville de Tchad où vivent plus de 300 000 habitants. Les patients sont accueillis au centre des handicapés, Maison notre Dame de Paix pour suivre des soins de kinésithérapie, de réadaptation et de réinsertion qui peuvent durer plusieurs mois.

Xavier Sauvagnac, anesthésiste et coordinateur de la mission nous fait part de son témoignage.

Le déroulement de la mission s’est effectué dans le calme et avec beaucoup d’efficacité. Beaucoup d’amitié, de joie d’entrain, et d’échanges. Ce compte rendu essayera d’en aborder les points essentiels.

Sécurité

A notre arrivée au Tchad, nous avons été heureusement surpris de l’atmosphère régnant dans le nouvel aéroport de N’Djaména, avec des facilités dans les formalités de passage de douane indéniables en comparaison avec le passé. Nous avons logés à l’Hôtel Ibis bien sécurisé, compte tenu de la situation du pays où le risque lié au terrorisme reste omniprésent. Timothée a récupéré nos19 bagages de 22 kg très précisément et en a assuré le transport jusqu’à Moudou. Hassane s’est chargé de notre transfert à l’hôtel en taxi. Le lendemain, il nous a conduit à l’aéroport pour prendre, l’avion du Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies.

L’équipe chirurgicale

La mission est composée par 3 chirurgiens (en orthopédie, Christophe Glorion et Alexandra Brassac, Patrick Knipper en plastique), 2 anesthésistes (Nicoletta Fioretti et Xavier Sauvagnac), 2 infirmières de bloc opératoire panseuses (Rachel Grollemund et Florence Loheac), 1 infirmier anesthésiste (Clément Almeiras), et 1 Infirmier de soins (Julien Baisez). Au total, en dehors des Dr. Knipper et Sauvagnac, il s’agit d’une véritable « Hôpital Necker team ». L’ambiance est bonne.

Bertrand Charrier, président de Handicap Santé nous a accompagnés jusqu’au mercredi et a prolongé sa mission à N’Djaména pour rencontrer les autorités sanitaires tchadiennes et des partenaires et bailleurs potentiels. Lire le compte rendu de la mission .pdf