84ème mission chirurgicale

Vous attendiez de nos nouvelles depuis la dernière mission d’octobre et bien sachez que c’est reparti pour une nouvelle mission d’orthopédie !

Le grand départ approche : direction N’Djaména au Tchad, dimanche 25 Novembre 2018. L’équipe composée de 8 professionnels de la santé se retrouvera à l’aéroport Roissy Charles de Gaule à 11h pour la dernière mission de l’année 2018. Ils vivront pendant 12 jours une incroyable aventure aux côtés de l’équipe de la Maison Notre-Dame de Paix à Moundou (qui accueille les quatre missions annuelles).

Du 25 Novembre au 8 Décembre 2018, entre les voyages en avion, la visite médicale pour connaître les besoins de chaque patients, la préparation du bloc, l’installation de l’infirmerie et les opérations chirurgicales au bloc, nos bénévoles d’Handicap Santé vont vivre des moments intenses et inoubliables sur place. C’était sans compter les 32°C qui les attendent à l’arrivée… Mais nous n’y sommes pas encore.

Non, mais nous sommes prêts à partir : les visas ont été délivrés, les billets d’avions achetés, une demande pour des bagages supplémentaires (afin d’acheminer médicaments et matériel) a été faite, etc. L’équipe part avec 24 bagages de 23kg ! Après la vaccination pour prévenir la fièvre jaune, il n’y a plus qu’à compléter les bagages à main ! Mais attention pas question de dépasser 12kg.

Mission n°80-Novembre 2017

La 80ième mission chirurgicale d’Handicap Santé s’est déroulée du 12 au 24 novembre 2017 à Moundou au Tchad. Au cours de cette mission orthopédique, 126 patients ont été consultés et 66 personnes ont été opérées dont 33 enfants de 2 à 18 ans.

 

L’équipe d’Handicap Santé était composée de Zakaria Laya (chirurgien orthopédiste), Djimamnodji Dorio (chirurgien orthopédiste), Nordine Arzour (chirurgien orthopédiste) dont c’était la première mission, Béatrice Chapuis –Nasica (anesthésiste et bactériologiste), André Loewenthal (anesthésiste), Thierry Lebrun (anesthésiste), Charlotte Pélissier (infirmier anesthésiste), Laure Audebrand (infirmière de centre), Marie Flandre (infirmière de bloc), Gérard Mercier (infirmier de bloc) et Catherine Touchard (infirmière de bloc et coordinatrice).

Béatrice Chapuis –Nasica est venue spécialement pour réaliser des prélèvements bactériologiques sur 14 patients. Des kits donnés par l’hôpital de Mulhouse ont permis les prélèvements. Ils permettront une analyse plus poussée et l’élaboration d’un antibiogramme au retour de la mission par le laboratoire de Mulhouse.

 

Parmi les vingt-six bagages de 23 kg apporté, il y avait 23 kg de jouets que l’équipe Handicap Santé a distribué aux patients pour les « gâter ». Cela a eu un impact certain sur la prise en charge psychologique des petits dans un univers et entourage humain inconnus.

 


Il y a également eu des journées et soirées particulières au cours de cette mission. En effet, l’équipe d’Handicap Santé a notamment eu la chance de fêter deux anniversaires : celui de Marie Flandre et celui de Djimamnodji Dorio ! Le vendredi 17 novembre, c’était donc l’anniversaire de Marie. Dessins coloriés par les enfants, petits mots doux, présents, gâteau d’anniversaire préparé par Moise, tous les ingrédients pour passer une bonne soirée.

Jeudi 23 novembre, c’est au tour de Dorio de fêter son anniversaire. L’équipe d’Handicap Santé s’est retrouvée chez Elise, sa sœur, la gentillesse personnifiée où l’équipe d’Handicap Santé a partagé le repas de l’amitié, des dessins d’enfants lui ont été offerts.

 

Dimanche 19 novembre, l’équipe d’Handicap Santé a rendu visite aux Pères à Koutou, véritable havre de paix.

 


Mercredi 22 novembre, après avoir ranger la réserve, l’équipe d’Handicap Santé a profité d’un petit moment de détente pour s’adonner à sa distraction favorite : la distribution de surplus de jouets, de ballons et de bonbons !

 

La soirée s’est terminée par un repas d’adieu, une coutume qui n’est pas négligée, toute l’équipe a terminé la soirée au restaurant « Le Coton Tchad ». Une trentaine de personnes dont le Père Michel ont pu passer une agréable soirée.

 

Pour conclure, c’était une bonne mission. Nous remercions toute l’équipe et leur esprit de collaboration permettant ainsi le partage des connaissances. Nordine veut reparticiper à une nouvelle mission. Chacun a donné le meilleur de soi-même pour que la mission se passe au mieux et les patients nous l’ont bien rendu.

Mission n°79-octobre 2017

Cette mission chirurgicale dans la région du Logone Occidental au Tchad est la 79ème mission d’Handicap Santé. Elle s’est déroulée du 1er au 09 octobre 2017 à l’Hôpital Régional de Moundou et au Centre de réadaptation Notre Dame-de-la-Paix.  Cette mission a duré 8 jours, ce qui était très court. Pendant cette mission, le personnel médical est néanmoins intervenu sur 32 opérations chirurgicales plastiques.  

L’équipe médicale de cette mission était composée :

  • du Dr Véronique COCARD (médecin anesthésiste); 
  • du Dr Xavier SAUVAGNAC(médecin anesthésiste);
  • de Me Catherine PINEAU (infirmière anesthésiste);
  • du Dr Patrick KNIPPER (chirurgien plasticien);
  • du Dr Dominique VASSE (chirurgien plasticien); 
  • du Dr Thérèse AWADA (chirurgien plasticien);
  • du Dr Nelly VIDALI (assistante spécialiste en chirurgie plastique); 
  • du Dr Georges EGLIN (gynécologue-obstétricien); 
  • du Dr Xavier ARNOULD (gynécologue-obstétricien); 
  • de Mme Montserrat RAFOLS PASCUAL (infirmière); 
  • de Mme Laurence PIZZUTTO (infirmière de bloc opératoire); 
  • et de Mme Patricia DECROP (infirmière de bloc opératoire).  

Les coordinatrices de cette mission ont été Catherine PINEAU et Aude MAILLET.

Les responsables du matériel ont été Laurence PIZZUTTO et Catherine TOUCHARD dont nous remercions le travail logistique qui a été fourni.

Il faut également mentionner M. Gabriel BOURBON (Volontaire International) qui a accompagné l’ensemble du personnel médical au Tchad.

Cette année, est venue se rajouter pour la première fois un partenariat avec l’Association Action Santé Femmes qui vient apporter son expertise pour la prise en charge des fistules vaginales. Forte de son solide réseau local, l’association Handicap Santé a pris en charge l’aspect logistique. L’ONG Interplast France a coordonné la prise en charge chirurgicale en chirurgie plastique ainsi que la formation des internes tchadiens. L’ONG ASF a pris en charge le déploiement de la chirurgie des fistules vaginales. 

 

La mise en place d’une mission fistule est une urgence sanitaire indiscutable. La demande est forte, probablement sous-estimée. Associer une mission fistule et une mission plastique apparait comme un projet cohérent et passionnant.

 

Sous, l’égide de Faculté de Médecine de N’Djamena (notamment du Pr. Choua), cinq internes tchadiens ont pu assister à la mission et bénéficier d’une formation théorique et pratique en chirurgie plastique. La mission a été l’occasion d’introduire un enseignement de haute qualité en chirurgie plastique grâce au Dr Patrick Knipper qui a mis en place et développé des cours à la fois théoriques et pratiques au bloc opératoire. 

 

 

 

Mission n°78 – Mai 2017

La mission chirurgicale orthopédique n°78 d’Handicap Santé s’est déroulée du 30 Avril au 12 Mai 2017. Pendant 10 jours, 9 bénévoles d’Handicap Santé ont consulté 160 patients et opérés 48 patients.

L’équipe des bénévoles était constituée de Luc FAVARD (chirurgien orthopédiste), Ann WILLIOT (chirurgien orthopédiste et chef de mission), Olivier GALL (anesthésiste), Nathalie BOURDAUD (anesthésiste), Jamila BEN MOHAMMED (infirmière anesthésiste), Catherine ARNAUD (infirmière de bloc opératoire), Audrey LABARRE (infirmière de bloc opératoire), Aurélie ANDRE (infirmière) et Claire SORIN (kiné).  

C’était une très belle mission, de qualité, avec une excellente équipe. La prise en charge des patients était optimale. L’équipe était également satisfaite de l’hôpital et le fonctionnement global a été salué tant par l’équipe que par la Maison Notre Dame de Paix.

Mission n°77-Février 2017

Du 05 au 16 février s’est déroulée la 77ème mission chirurgicale orthopédique d’Handicap Santé à Moundou au Tchad. Sur une consultation d’une centaine de personnes environ, 86 interventions ont été enregistrées et 85 patients ont été opérés. Ont été vus notamment 41 enfants entre 3 et 18 ans.


  Les bénévoles de cette mission orthopédique étaient : Zakaria Laya (chirurgien orthopédiste), Djimamnodji Dorio (chirurgien orthopédiste), Annette Teutsch (anesthésiste), Michel Cayrol (anesthésiste), Gwen Plat (infirmier anesthésiste), Tiphaine Ehrardt (infirmière de centre), Beate Koster – Rolland (infirmière de bloc) et Catherine Touchard (infirmière de bloc et coordinatrice).  Trois nouvelles personnes ont intégré l’association. Cette mission a été largement représentée par des employés du centre hospitalier de Blois.

 On a décompté vingt-quatre sacs de 23kgs au départ de l’aéroport Roissy Charles de Gaule.

Aéroport de N’Djaména – avion du Programme Alimentaire Mondial des Nations unies. Afin de rejoindre Moundou. 

M. Guimbaud, fondateur de la MNDP

Le lundi 6 février a été marqué par la venue et la visite de M. l’ambassadeur de France au Tchad. Celui-ci a porté beaucoup d’intérêt à l’atelier d’appareillage et a apprécié le travail de qualité fait par la Maison Notre-Dame De Paix. Nous étions invités en fin de soirée à une réception. Nous en avons profité pour présenter Handicap Santé, son travail, ses objectifs et ses projets.

Le dimanche 12 février, certains bénévoles ont profité de leur journée de repos pour gonfler des ballons de baudruche pour les enfants opérés.

C’était une très bonne mission qui n’a pas posé de problèmes particuliers sur le plan technique, et humain. Tout a été géré au fil du temps. Tous les patients nécessitant des soins ont été pris en charge. Notre équipe était soudée. L’équipe du centre était à l’écoute, présente et la réciprocité s’est appliquée naturellement.

 

73ème mission chirurgicale: février 2016

Pendant les dix premiers jours de février, les neuf membres de la mission chirurgicale de Handicap Santé ont opéré près de 60 patients dont 35 enfants de moins de douze ans. Ces patients atteints de séquelles de polio, pieds bots uni ou bi-latéraux, complications de fractures mal réduites, fentes labiales ont bénéficié de soins qu’aucune équipe locale ne dispense, pour la simple et bonne raison qu’il n’y a pas de chirurgien orthopédiste ni de chirurgien plasticien à Moundou, 2ème ville de Tchad où vivent plus de 300 000 habitants. Les patients sont accueillis au centre des handicapés, Maison notre Dame de Paix pour suivre des soins de kinésithérapie, de réadaptation et de réinsertion qui peuvent durer plusieurs mois.

Xavier Sauvagnac, anesthésiste et coordinateur de la mission nous fait part de son témoignage.

Le déroulement de la mission s’est effectué dans le calme et avec beaucoup d’efficacité. Beaucoup d’amitié, de joie d’entrain, et d’échanges. Ce compte rendu essayera d’en aborder les points essentiels.

Sécurité

A notre arrivée au Tchad, nous avons été heureusement surpris de l’atmosphère régnant dans le nouvel aéroport de N’Djaména, avec des facilités dans les formalités de passage de douane indéniables en comparaison avec le passé. Nous avons logés à l’Hôtel Ibis bien sécurisé, compte tenu de la situation du pays où le risque lié au terrorisme reste omniprésent. Timothée a récupéré nos19 bagages de 22 kg très précisément et en a assuré le transport jusqu’à Moudou. Hassane s’est chargé de notre transfert à l’hôtel en taxi. Le lendemain, il nous a conduit à l’aéroport pour prendre, l’avion du Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies.

L’équipe chirurgicale

La mission est composée par 3 chirurgiens (en orthopédie, Christophe Glorion et Alexandra Brassac, Patrick Knipper en plastique), 2 anesthésistes (Nicoletta Fioretti et Xavier Sauvagnac), 2 infirmières de bloc opératoire panseuses (Rachel Grollemund et Florence Loheac), 1 infirmier anesthésiste (Clément Almeiras), et 1 Infirmier de soins (Julien Baisez). Au total, en dehors des Dr. Knipper et Sauvagnac, il s’agit d’une véritable « Hôpital Necker team ». L’ambiance est bonne.

Bertrand Charrier, président de Handicap Santé nous a accompagnés jusqu’au mercredi et a prolongé sa mission à N’Djaména pour rencontrer les autorités sanitaires tchadiennes et des partenaires et bailleurs potentiels. Lire le compte rendu de la mission .pdf

Mission 66 : novembre-décembre 2013

Par Béatrice Chapuis, anesthésiste – chef de mission

Petite parenthèse dans notre quotidien, Grande et riche expérience dans notre vie !

DSCF0015Comment ne pas rester encore à Moundou auprès des patients, de leur famille et de l’équipe du centre MNDP qui nous ont fait confiance et doivent maintenant reprendre leur destin en mains ?

Après l’annulation, pour raisons de politique locale, de la mission de janvier, les cas prioritaires sont devenus des urgences médicales et sociales à prendre en charge ; DSCF0136la rénovation du bloc de l’hôpital de Moundou, financée par l’AFD et suivie par BASE (ONG tchadienne) a imposé la venue en éclaireur de deux courageuses infirmières dont l’intervention « musclée » a permis de travailler dans un bloc fonctionnel et propre dès le lendemain de notre arrivée.

DSCF0178 Le bilan humain présente les contraintes lourdes de son efficacité.DSCF0568

92 patients opérés laissent une énorme charge de travail à l’équipe du centre :

– 9 cas de polios (pas d’éradication mais nette diminution grâce à la politique vaccinale)

– 9 pieds bots (formation de prévention néonatale effectuée, à réactiver)

– 17 cas de rachitisme dont 6 cas opérés (les autres ont bénéficié de la mise sous vitamine D avec réévaluation à 1 an)

DSCF0647

– 8 séquelles d’injection (reposant le problème de la formation du personnel local)

– 15 cas de chirurgie plastique (fentes labiales type bec de lièvre, nombreuses séquelles de brûlure)DSCF0270

– 21 cas de traumatologie (accidents de motos, chute de camions..) souvent pris en charge par les « tradipraticiens » ; 2 cas pris en urgence à leur arrivée à l’hôpital éviteront sans doute des handicaps secondaires lourds.

– 13 cas d’infections osseuses, résultant souvent de mauvaises pratiques locales.

– une dizaine d’autres interventions orthopédiques.

Léquipe restée en post-mission relève 4 cas à problème (infectieux essentiellement).

La remise en question de notre action, en fonction des résultats et du suivi des cas lourds laissés au centre, est gage de qualité ;

DSCF0330c’est une préoccupation de chaque maillon de la chaîne mais elle ne peut nier le bénéfice inespéré obtenu pour la très grande majorité des patients.

Les contacts noués avec le directeur de l’hôpital, Mr Ousmane, sont également un fort élément d’espoir quant à la pérennité de ce type d’action avec appui sur les éléments motivés repérés localement. Il en est de même pour la relève du personnel du centre MNDP dont certains vont partir et seront remplacés par d’autres en formation actuellement. D’autres acteurs effectuent un travail remarquable dans la région et on s’attache à tisser les liens utiles pour le relais des actions menées.DSCF1701

Les incertitudes géopolitiques locales ne facilitent pas le développement de conditions favorables dans le domaine de la santé, les besoins sont immenses et il est pour nous impossible d’oublier l’action de MNDP qui continue son travail de fourmis remarquable, malgré les secousses politiques régionales.DSCF0861

Que l’espoir demeure !